Hello ! Je souhaitais faire un retour par rapport à l’article de imjacksblog à propos de l’aura des films. ♥

« L’aura d’un film repose en l’effet qu’il crée chez celui qui le regarde et qui en fait l’expérience. Les émotions qu’il propose, les souvenirs qu’il fait naître en son spectateur. » A mon avis, un film n’a pas plus ou moins d’aura que n’importe qu’elle histoire : le récit oral d’une personne ou l’histoire écrite sur un livre a autant d’aura : seul change le support. Qu’a t’il de spécial ? Il est immatériel ? L’histoire écrite dans un roman non plus, le support n’a aucune valeur, c’est la valeur affective (qui dépend de notre histoire personnelle) qui lui apporte de la valeur, en fonction de ce qu’elle reflète en nous et ce à quoi elle fait écho.

Le cinéma n’a a mon avis pas plus de valeur ajoutée par rapport à un livre, hormis le fait qu’il puisse être partagé avec d’autres personnes. Le son et l’image n’ajoutent pour moi pas spécialement de valeur à l’histoire : elle peut permettre de le rendre plus réaliste, tout autant que pourrait l’être une description. Le cinéma muet ou par exemple les séries audio (comme le donjon de Naheulbeuk) n’ont qu’une seule de ces composantes et cela n’empêche pas les auditeurs et les usagers d’en ressentir des émotions. L’affirmation « Oui, on peut le posséder. » n’est à mon sens pas possible : on peut posséder un DVD mais pas son contenu.

« Le film proposera une ligne directrice, certes, et il est en ce sens, beaucoup moins subjectif qu’une peinture par exemple. » A mon avis, un film et une peinture ne sont pas comparables : Une peinture représente un instant précis, tandis qu’un film tente à raconter une histoire, décrire une situation, ses causes et ses conséquences…

« Il sera interprété d’une foule de manières. Le moment, l’endroit, l’état d’esprit de ceux qui le voient et l’époque influent sur la perception de cette œuvre d’art qu’est le film. »

« C’est un art que tout un chacun peut s’approprier. Que tout un chacun a, à notre époque et dans le monde occidental dans lequel on vit, le droit et la facilité de le consommer. » Je ne suis pas sûre que tous puissent se l’offrir, étant donné les conditions de vies de nombreuses personnes dans de nombreux pays du monde… Visionner un film nécessite de posséder un support permettant le visionnage, un écran, ainsi que des enceintes. En fonction de ceux-ci, il sera déjà plus ou moins possible d’apprécier le film. Là est le problème à mon avis : on consomme en effet un film, celui-ci n’est jamais gratuit, le cinéma est tout de même cher, peu de bibliothèques proposent des locations de films et celles-ci sont restreintes :/

Je suis entièrement d’accord avec le fond du texte : Le film a en effet une aura mais pas plus que n’importe quelle oeuvre d’art.